Edouard Pignon

De catalogue raisonné des expositions
Aller à : navigation, rechercher
Fiche signalétique
Titre exact Edouard Pignon : Œuvres des collections nationales
Autre titre
Date d'ouverture 1980/12/03
Date de clôture 1981/01/26
Type(s) d'exposition accrochage des collections
Espace(s) d'exposition Espace du Musée
Commissaire(s) d'exposition commissaire(s) à identifier
Service(s) initiateur(s) MNAM
Affiche


Présentation de l'exposition

Description

Le Musée national d’art moderne lui rend hommage en rassemblant, dans le cadre des collections permanentes, la presque totalité de ses œuvres conservées par le Musée et par le Fonds national d’art contemporain. Une trentaine de peintures et de dessins constituent un parcours essentiel, rendu aujourd’hui très significatif grâce à la générosité de l’artiste. Entre l’Ouvrier mort de 1936 et le Nu rouge aux cactus de 1978, le travail d’Edouard Pignon apparaît comme un témoignage chaleureux d’attention au vivant. L’écriture singulière et ardente d’un artiste indépendant. [1]

"[Edouard] Pignon représente l'atmosphère agitée qui environne figures ou machines, elles-mêmes réduites à un blanc, inscrites en creux au cœur de cette tempête. On s’aperçoit alors que, sous l’apparente diversité des thèmes, le projet est toujours le même, celui d’une peinture du dynamisme pur, d’une peinture catastrophique et incendiaire. Non moins violent que la couleur, le noir et blanc. Une série d'encres de 58-59, souvent sans titre, évoquent cependant les thèmes habituels, baignades, coqs, batteuses. De l'enchevêtrement des signes, des taches, des griffures, surgit parfois un élément reconnaissable : une échelle, le fléau de la batteuse. L’espace de la feuille de papier devient un champ de forces, le lieu de tensions violentes et contradictoires. De la même façon, le Grand nu rouge aux cactus (78) emplit toute la toile, comme contorsionné pour y entrer tout entier, proche en cela de certaines sculptures romanes étroitement adaptées à leur cadre. La trentaine de peintures et de dessins exposés manifestent la singularité de cette peinture où se mêlent violence et tendresse." [2]







Organisation

Equipe


Partenaires


Itinérances



Budget




Expôts


Artistes et oeuvres exposés


Documents exposés


Autres objets exposés


Public et médiation






Manifestations en relation



Production éditoriale et supports de communication


Archives, sources primaires


Bibliographie



Notes

  1. CNAC magazine, n°1, janvier-février 1981, Paris, Centre Georges Pompidou, 1981
  2. Hélène Eristov in Sauf mardi n.47, 17-29 décembre 1981, Paris, Centre Georges Pompidou, 1980.
Faits relatifs à Edouard Pignon — Recherche de pages similaires avec +.Voir comme RDF
A pour commissairecommissaire(s) à identifier +
Date début3 décembre 1980 +
Date fin26 janvier 1981 +
Espace d'expositionEspace du Musée +
Service initiateurMNAM +
Type d'expositionaccrochage des collections +