Lucien Clergue

De catalogue raisonné des expositions
Aller à : navigation, rechercher
Fiche signalétique
Titre exact Lucien Clergue
Autre titre
Date d'ouverture 1980/11/19
Date de clôture 1981/01/04
Type(s) d'exposition exposition de photographie
Espace(s) d'exposition Salle contemporaine
Commissaire(s) d'exposition Alain Sayag
Service(s) initiateur(s) MNAM
Affiche


Présentation de l'exposition

Description

Cet ensemble d'images a la prétention de raconter une histoire, celle de l'homme ! et de retrouver parmi quelques grains de sable une manière d'histoire de notre planète.

En prélude, parmi les roches océaniques, ces signes, déjà, de l'homme, de la femme, ces coulées, ces formes évocatrices, comme l'homme rêvé par un créateur faisant des esquisses.

La mer. La plage nue, vierge, comme aux premiers âges. Les sables balayés par les vents. Le temps déjà qui s'inscrit : herbes qui tracent autour d'elles leurs cercles immuables, et projettent leur ombre, jour après jour.

Cheminement des insectes, prospection des oiseaux et soudain, l'homme : son pied nu. Puis chaussé. Puis sa voiture et son chien. Enfin, ses déchets, matière plastique qui se déforme, jusqu'à la caricature désarticulée de l'homme.

En post-scriptum "Morte la mort, plus rien ne meurt". La terre, dans un linceul, endormie pour toujours, par l'homme.

En dehors des 7 premières images prises à Point Lobos, en Californie, toutes les autres ont été patiemment accumulées pendant 10 ans en Provence, sur les plages de Camargue, notamment. C'est une manière de reportage, de constat.

Après tout, les "reporters" traquent l'homme dans la rue ou sur les champs de bataille. Je le suis à la trace, à "ses" traces, et comme ces archéologues qui reconstituent tout un bas-relief avec un seul fragment de marbre, libre au spectateur de reconstituer l'histoire de cet homme, avec son chien et sa voiture, de ces oiseaux picorant les insectes. Et savoir pourquoi ce signe de l'homme apparaît souvent : est-ce pur hasard ? est-ce machination divine, et ce taureau dessiné par l'oiseau sur la dune, hasard aussi, au pays du taureau carmaguais ?

Mais, si la mer efface toutes ces traces, elle apporte les déchets de plastique que les sables mettront des années à ingurgiter après qu'ils aient subi maintes métamorphoses. Triomphe du plastique, dans lequel l'homme finit par ensevelir la terre pour récolter plus vite ce qu'il a semé ! [1]







Organisation

Equipe


Partenaires


Itinérances



Budget




Expôts


Artistes et oeuvres exposés


Documents exposés


Autres objets exposés


Public et médiation






Manifestations en relation



Production éditoriale et supports de communication

Présentation "Lucien Clergue, exposition", en novembre 1980., éd. CENTRE GEORGES POMPIDOU / MUSEE NATIONAL D'ART MODERNE (1980). [COMMUNIQUE DE PRESSE] Localisation : Archives du Centre Pompidou sous la cote CMP 1995003. Voir la ressource en ligne


Archives, sources primaires


Bibliographie



Notes

  1. Communiqué de Presse "Lucien Clergue, exposition", en novembre 1980, Paris, Centre Georges Pompidou, 1980
Faits relatifs à Lucien Clergue — Recherche de pages similaires avec +.Voir comme RDF
A pour commissaireAlain Sayag +
Date début19 novembre 1980 +
Date fin4 janvier 1981 +
Espace d'expositionSalle contemporaine +
Service initiateurMNAM +
Type d'expositionexposition de photographie +