Nouvel accrochage du 3e étage du musée

De catalogue raisonné des expositions
Aller à : navigation, rechercher
Fiche signalétique
Titre exact Nouvel accrochage du 3e étage du musée
Autre titre
Date d'ouverture 1996/05/22
Date de clôture 1996/12/01
Type(s) d'exposition accrochage des collections
Espace(s) d'exposition Musée
Commissaire(s) d'exposition Marc Bormand
Service(s) initiateur(s) MNAM-CCI
Affiche


Présentation de l'exposition

Description

Le parcours met en parallèle les démarches artistiques intégrant l'image du réel et les travaux rejetant ce réel au profit d'une pratique centrée sur l'essence de la peinture, le monochrome. Ces deux questions importantes marquant la création contemporaine sont introduites par une salle consacrée à la belle collection d’œuvres d' Yves Klein conservées au Mnam/Cci. D'abord l'intérêt renouvelé porté par les artistes à l'image du réel, à partir de la fin des années cinquante, est manifeste chez Yves Klein dans les Anthropométries ou dans les peinture-feu . Très frappante chez Andy Warhol ou Malcom Morley, cette relation entre peinture et réalité, à travers la mise en question de l'image photographique, se retrouve en Europe chez de nombreux artistes liés à la figuration, ainsi Hervé Télémaque ou Peter Stâ .mpfli. D'autres opèrent ce lien par le recours aux signes de l'écriture, ainsi Raymond Hains ou Marcel Broodthaers, les œuvres de ce dernier sont par ailleurs confrontées avec celles de Robert Filliou et de Joseph Beuys, dans des démarches incluant plus étroitement l'objet quotidien comme manifestation de la réalité. C'est ce même intérêt pour l'écriture comme signe/substitut du réel qui sous-tend la démarche de nombreux artistes du courant conceptuel comme Joseph Kosuth ou Lawrence Weiner. Une autre composante de l'oeuvre d'Yves Klein est constituée par la monochromie. Cette utilisation de la couleur seule traverse l'art du XXème siècle . Depuis les œuvres liées au groupe Zéro ( Piero Manzoni, Enrico Castellani ) jusqu'aux travaux de Robert Ryman ou de Claude Rutault, différents aspects du monochrome sont ici présentés. La dernière salle du parcours permet de présenter certains artistes plus jeunes travaillant soit l'image photographique et/ou le texte, soit le monochrome, et ce dans une pratique distanciée face au réel et à l'histoire de l'art. Le parcours sera ponctué par une sélection de livres d'artistes liés aux différentes salles, conservés dans les collections de la Documentation-Bibliothèque du Mnam/Cci. Enfin cet accrochage présente à l'occasion du Festival l'Imaginaire Irlandais, deux grandes installations de l'artiste irlandais James Coleman, Living and Presumed Dead et I.N.I.T.IA.L.S., dont la réflexion s'inscrit dans une problématique conceptuelle, associant littérature, cinéma, théâtre et arts visuels. [1]







Organisation

Equipe

Marc Bormand : Commissaire.


Partenaires


Itinérances



Budget




Expôts


Artistes et oeuvres exposés


Documents exposés


Autres objets exposés


Public et médiation






Manifestations en relation



Production éditoriale et supports de communication


Archives, sources primaires

Nouvel accrochage des collections historiques du Musée / Nouvel accrochage des collections contemporaines / Nouvel accrochage de la Salle Design Charlotte Perriandau / Nouvelles Acquisitions Vidéo / La Forme libre, années 50 / James Coleman / Antoine Grumbach / (10/08/2007), service producteur : CCI/MNAM/DIRCOM/PRESSE. [DOSSIER DE PRESSE] Localisation : Archives du Centre Pompidou sous la cote DP 2004066. Voir la ressource en ligne


Bibliographie



Notes

  1. Communiqué de presse, Nouvel accrochage des collections contemporaines