Oyvind Fahlström

De catalogue raisonné des expositions
Aller à : navigation, rechercher
Fiche signalétique
Titre exact Oyvind Fahlström, rétrospective 1953-1976
Autre titre
Date d'ouverture 1980/01/23
Date de clôture 1980/03/31
Type(s) d'exposition exposition rétrospective, hommage
Espace(s) d'exposition Galeries contemporaines
Commissaire(s) d'exposition Jean-François de Canchy
Service(s) initiateur(s) MNAM
Affiche


Présentation de l'exposition

Description

Cette exposition est consacrée à Oyvind Fahlström, peintre, cinéaste, critique d’art, auteur de pièces de théâtre, poète et qui représente brillamment la génération qui est à l’origine des remous révolutionnaires de 1968. Son film Du Gamla, Du Fria est un des meilleurs points de vue qu’on puisse avoir sur les idées et les événements de cette époque. Citoyen du monde, cet ami de John Cage, de Rauschenberg, d’Oldenburg, né au Brésil, de parents suédois et norvégiens, a vécu en Italie, à Paris, à Stockholm, à New-York. Il observe et traduit tout : faits politiques, historiques, sociaux, faits curieux, scandales, anecdotes… Oyvind Fahlström est mort en 1977.

Cette exposition rassemble une cinquantaine de ses œuvres. [1]

Genèse du projet

Öyvind Fahlström s'est éteint le 9 novembre 1976. Il entretenait une relation amicale avec Pontus Hulten. Losque ce dernier démarra l'organisation de l'exposition, il constitua une “Commission pour l'exposition commémorative de Öyvind Fahlstrom” avec les proches du défunt.

Dès avril 1978, P. Hulten contacte Claes Oldenburg, John Cage, Merce Cunningham, Robert Matta, Jasper Johns, Robert Rauschenberg, Umaar Laaban et Daniel Cordier pour leur proposer de faire partie de la commission[2].

En décembre 1978, il est question d'une éventuelle collaboration avec la Galerie communale d'art moderne de Bologne dont l'un des membres du comité de direction, Renato Barilli, contacte Pontus Hulten à ce sujet. Il explique qu'il avait depuis quelques temps déjà l'envie de consacrer une exposition à Fahlstrom mais que le transport des œuvres, qui sont pour la plupart aux Etats-Unis, ferait l'objet de dépenses trop élevées pour la Galerie. Il demande donc si le MNAM ambitionnait une exposition de ce type et auquel cas, s'il pouvait envisager une collaboration entre le MNAM et la Galerie. En tenant compte de la notoriété et des moyens économiques respectifs de chaque institution, il propose que la Galerie ait même un rôle mineur dans l'exposition. Le 6 décembre 1978, P.Hulten répond qu'il serait heureux d'une collaboration et renvoie Mr Barilli vers Bjorn Springfeldt, qui organise majoritairement l'exposition, au Moderna Museet de Stockholm. Malgré ces quelques éléments, il semble que le projet n'ait pas abouti.[3]

Scénographie

Madame Barbro Ostlihn, avant dernière épouse de l'artiste, a été appelée[4] pour participer à:

  • la reconstitution du Planétarium
  • la conception et l'installation de La dernière mission du Dr Schweitzer
  • au montage de l'exposition dans son ensemble

L'exposition prend la forme d'un espace rectangulaire dans lequel nous entrons par une des arrêtes les plus courtes. Au centre de l'espace se situe une pièce de petite taille dans laquelle est exposée Banque Mondiale, 1971. Le public peut accéder à l'intérieur par deux entrées symétriques opposées. Cette pièce délimite en quelques sortes deux salles différentes. Le Planetarium, 1963, d'un côté et Courbe de vie n°3 (Marilyn Monroe), 1967 de l'autre.





Organisation

Equipe

Jean-François de Canchy : Commissaire.
Pontus Hulten (MNAM, directeur) : Comissaire.
Bjorn Springfeld (Moderna Museet, conservateur) : Comissaire.
Annick Boisnard : Secrétaire.
Elisabeth Galloy (MNAM) : Régie des œuvres.
Véronique Legrand (MNAM) : Assistante.
Marcel Lefranc (MNAM) : chargé de diffusion.
Dr W.A.L Beeren (Musée d'art moderne de Rotterdam, directeur)
Titia Berlage (Musée d'art moderne de Rotterdam) : Régie des oeuvres.


Partenaires

Moderna Museet, Rotterdam, Pays-Bas


Itinérances

Chargement de la carte...


Moderna Museet, Stockholm, Suède 59° 19' 46" N, 18° 4' 7" E (1979/10/13 -1979/12/09)

Museum Boymans-van Beuningen, Rotterdam, Pays-Bas 51° 55' 28" N, 4° 28' 40" E (1980/05/10 -1980/06/15)

Guggenheim, Bilbao, Espagne (itinérance éventuelle),

Wallraf-Richart, Cologne, Allemagne (itinérance éventuelle),


Budget

Budget total : 270 000 FR
Informations complémentaires sur le budget : Dans le contrat du 12 octobre 1979 il est stipulé que l'exposition est une coproduction entre le Moderna Museet (Stockholm), le Centre Pompidou (Paris) et le Museum Boymans-van Beuningen (Rotterdam). Le Moderna Museet effectuera tous les prêts. Le Moderna Museet prend en charge les transports d’œuvres du domicile des prêteurs à Stockholm puis jusqu'à Paris. Le Centre Pompidou, de Paris à Rotterdam, et le Museum Boymans-van Beuningen, jusqu'aux domiciles des prêteurs. Le total des frais seront partagés selon une répartition établie auparavant[5].

Puis le contrat est modifié le 28 février 1980: seuls le Centre Pompidou et le Moderna Museet coproduiront l'exposition. Le Moderna Museet prend tout en charge et répartira les dépenses en parties égales entre Rotterdam/Paris/Stockholm.

Le Centre Pompidou participe pour 28 000 Francs aux frais généraux du catalogue et se charge des frais de traduction, de mise en page et impression du catalogue en français.



Expôts


Artistes et oeuvres exposés

Oyvind Fahlström, Dr Livingstone, I presume I (1960-61). Prêt, The Museum of Modern Art, NYC.

Oyvind Fahlström, Notes 4 (C.I.A. Brand Bananas) (1970). Prêt, The Museum of Modern Art, NYC.

Oyvind Fahlström, World bank, 1971 Prêt, Moderna Museet, Stockholm.

Oyvind Fahlström, Model for the little general (1968). Prêt, Moderna Museet, Stockholm.

Oyvind Fahlström, Dr Schweitzer's last mission (1964-66). Prêt, Moderna Museet, Stockholm.

Oyvind Fahlström, Sitting... (1962). Prêt, Moderna Museet, Stockholm.

Oyvind Fahlström, Ade-Ledic-Nander II (1955-57). Prêt, Moderna Museet, Stockholm.

Oyvind Fahlström, Roulette (1966). Prêt, Museum Ludwig, Cologne.

Oyvind Fahlström, Green Seesaw (1968-69). Prêt, Museum Moderner Kunst, Wien.

Oyvind Fahlström, Notes 2 (WC's) (1970). Prêt, Staatsgalerie, Stuttgart.

Oyvind Fahlström, Babies for Africa (1963). Prêt, Harry N. Abrams Family, NYC.

Oyvind Fahlström, Early Notes ('69 - '70) (1969-70). Prêt, David B. Boyce, NYC.

Oyvind Fahlström, Notes 3 (Mass Elements) (1970). Prêt, Julian Edison, St Louis, Missouri.

Oyvind Fahlström, Utan titel / sans titre (1954). Prêt, Folke Jackobsson, Lidingö.

Oyvind Fahlström, Landet Hadeln (1954). Prêt, Folke Jackobsson, Lidingö.

Oyvind Fahlström, Performing K.K n°2 (1963-64). Prêt, Sidney Janis Gallery, NYC.

Oyvind Fahlström, Pentagon Puzzle (1970). Prêt, Sidney Janis Gallery, NYC.

Oyvind Fahlström, Notes 1 (pentagon) (1970). Prêt, Sidney Janis Gallery, NYC.

Oyvind Fahlström, Notes 5 (Wrestlers) (1971). Prêt, Sidney Janis Gallery, NYC.

Oyvind Fahlström, Notes 8 (Crucifixions) (1971). Prêt, Sidney Janis Gallery, NYC.

Oyvind Fahlström, Notes 9 (reading Felix Greenes « The Enemy ») (1971). Prêt, Sidney Janis Gallery, NYC.

Oyvind Fahlström, Column n°1 ("Wonderbread") (1972). Prêt, Sidney Janis Gallery, NYC.

Oyvind Fahlström, Column n°2 (Picasso 90) (1973). Prêt, Sidney Janis Gallery, NYC.

Oyvind Fahlström, Column n°4 (IB-affair) (1974). Prêt, Sidney Janis Gallery, NYC.

Oyvind Fahlström, Green Power / Pouvoir vert (1969). Prêt, Baudoin Lebon.

Oyvind Fahlström, World Politics Monopoly / Politique Mondiale : Monopoly (1970). Prêt, Baudoin Lebon.

Oyvind Fahlström, Kalas pa Edlund / Festin sur Edlund (1955). Prêt, Baudoin Lebon.

Oyvind Fahlström, Kalas pa Mad / Festin sur Mad (1958-59). Prêt, Baudoin Lebon.

Oyvind Fahlström, Notes for « sitting – Six month later » (1962). Prêt, Jasper Johns, NYC.

Oyvind Fahlström, Notes for « sitting – Six month later » (1962). Prêt, Jasper Johns, NYC.

Oyvind Fahlström, Study for « Sitting » (1962). Prêt, Jasper Johns, NYC.

Oyvind Fahlström, Ade-Ledic-Nander I (1955). Prêt, Robert Rauschenberg, NYC.

Oyvind Fahlström, Performing K.K n°3 (1965). Prêt, Robert Rauschenberg, NYC.

Oyvind Fahlström, Masses/ Masses (1971). Prêt, Gino di Maggio, Milano.

Oyvind Fahlström, Night music 3 : Monster City Scenario (Words by Trakl, Lorca, Plath and Pietri) (1976). Prêt, Gino di Maggio, Milano.

Oyvind Fahlström, Sitting... Six month later, version A (1962). Prêt, Emil Söderström, Bromma.

Oyvind Fahlström, Life-Span n°3 (Marilyn Monroe) (1967). Prêt, Collection particulière.

Oyvind Fahlström, Esso – LSD (1967). Prêt, Collection particulière.

Oyvind Fahlström, Mask of Paul (1968). Prêt, Collection particulière.

Oyvind Fahlström, Nights, winters, years (Words by Justin Hayward) (1975). Prêt, Collection particulière.

Oyvind Fahlström, Night music 2 : Cancer epidemik Scenario (Words by Trackl, Lorca and Plath) (1975). Prêt, Collection particulière.

Oyvind Fahlström, Green Pool (1968-69). Prêt, Collection particulière.

Oyvind Fahlström, Utan titel / San titre (1958). Prêt, Ulla Svantesson, Mölndal.

Oyvind Fahlström, Klara (1960). Prêt, Anna-Lenna Wibom, Lidingö.

Oyvind Fahlström, Notes 7 (« Gook Masks ») (1971). Prêt, Christer Jackobsson, Bromma.

Oyvind Fahlström, Notes 6 (Nixon Dreams) (1971). Prêt, Christer Jackobsson, Bromma.

Oyvind Fahlström, Dr Livingstone, I presume II (1960-61). Prêt, Viktor Langen, Düsseldorf.

Oyvind Fahlström, The Cold War (1963-65). Prêt, Viktor Langen, Düsseldorf.

Oyvind Fahlström, « At Five in the afternoon » (Chile II: the Coup. Words by Plath and Lorca) (1974). Collections du MNAM

Oyvind Fahlström, The Planetarium (1963). Collections du MNAM


Documents exposés


Autres objets exposés


Public et médiation

Nombre de visiteurs : 169507

Informations complémentaires sur la fréquentation : Moyenne par jour : 2568[6]




Manifestations en relation

[PROJECTION] Du Gamla Du Fria , 23 au 28 janvier 1980 et 17 et 26 mars 1980. Lieu : Petite salle. Intervenants : Pontus Hultén, présentation de la 1ère séance.
[DEBAT] Prendre soin du monde , 27 mars 1980, 18h30. Lieu : Petite salle. Intervenants : Jean6Jacques Lebel (directeur de débat, Alain Jouffroy), Jean Clarence Lambert, Jacques Robnard, Baudoin Lebon, Erro, Daniel Cordier, Barbro Ostlihn, Pontus Hulten.
[CONCERT] Ett blocks timme (L'heure d'un block) de Bo Nilsson sur un texte de Oyvind Fahlström de 1954 , 26, 27 et 28 mars 1980,19h-19h30. Lieu : Galeries contemporaines. Intervenants : Regionmusiken (Musique Régionale) de Stockholm ; Chef d'ensemble : Per Lyng Musiciens : Ilona Maros (soliste soprane), Ingvar Hallgren (percussion, Anders Holdar (percussion), Anders Lougin (percussion), Martin Steisner (percussion), Richard Pilat (piano), Kjell Svantes (trompette), Lena Edman (violon), Erik Westling (accordéon).


Production éditoriale et supports de communication

Oyvind Fahlstrom, éd.CENTRE POMPIDOU, (1980). ISBN 2-85850-040-1 [CATALOGUE D'EXPOSITION] Localisation : Bibliothèque Kandinsky sous la cote : EXPO 1980 1
Jean, Legac, « En hommage à Fahlström (1928-1976) », Les Cahiers de MNAM, n°5, Paris, éd. Centre Georges Pompidou (1980). [PETITE PUBLICATION]
Öyvind Fahlström « Le premier surréaliste suédois », dans Sauf Mardi, n°19, éd. Centre Georges Pompidou (1980). [PETITE PUBLICATION]


Archives, sources primaires

Oyvind Fahlström, rétrospective 1953-1976. - Exposition au Centre Pompidou, Galeries contemporaines (23 janvier - 31 mars 1980) : vues de salles. Photographe : Jacques Faujour. (1980), service producteur : SERVICE AUDIOVISUEL. [REPORTAGE PHOTOGRAPHIQUE] Localisation : Bibliothèque Kandinsky sous la cote MUS 198002.1-43. Voir la ressource en ligne
Organisation générale de l'exposition, édition du catalogue et relations avec le Moderna Museet de Stockholm, au Cnac-GP et au Musée BOYMANS-VAN BEUNINGEN de Rotterdam : correspondance, notes, fiche technique, fiche financière, liste des oeuvres, feuilles de prêt, liste des prêteurs, comptes rendus de missions préparatoires, compte rendu de réunion, convention de co-production, contrat, textes manuscrits et dactylographiés, liste des invités au vernissage, factures, 1 photographie noir et blanc. [CORRESPONDANCE / PHOTOGRAPHIE] Localisation : Archives du Centre Pompidou sous la cote 1992W022 143.
Art 1 : Réalisation muséographique des manifestations : Correspondance, notes, plans descriptifs des aménagements, budget, factures, devis : [...] "Fahlstrom"[...] service producteur : DIRECTION DES MANIFESTATIONS ET DES SPECTACLES/ARCHITECTURE ET MUSEOGRAPHIE. [CORRESPONDANCE / NOTE / PLAN / BUDGET] Localisation : Archives du Centre Pompidou sous la cote 1995W052 1.


Bibliographie

Alain Jouffroy, Fahlström : Source d'une nouvelle lecture pour la révolution planétaire paru dans Opus International, n°77 (1980).
Jean-MarieTasset, Le fou et le malin [Wolfi et Fahlstrom] paru dans Le Figaro (27 février 1980).
Huser, France, Le furet Fahlström paru dans Le Nouvel Observateur (1980).
Gilbert Lascault, Les jeux et les révoltes de Fahström paru dans La Quinzaine (1980).
O.H, Fahlström, annonce de l'exposition paru dans L'Express n°1496 (1980).


Notes

  1. Sauf mardi, n°17, 24-30 janvier 1980, Paris, Centre Georges Pompidou, 1980
  2. Source Archive: Lettre 08/05/1978 de P.Hulten à C.Oldenburg, sous la cote 1992W022 143
  3. Sources archives: Correspondances, sous la cote 1992W022 143
  4. Source Archive : Lettre du 27/12/1979 de Mr Jean Millier, président du Centre Pompidou à Mme Ostlihn
  5. Source archive sous la cote 1995W052 001
  6. Source: Résultat de fréquentation, service financier
Faits relatifs à Oyvind Fahlström — Recherche de pages similaires avec +.Voir comme RDF
A pour commissaireJean-François de Canchy +
ArtisteOyvind Fahlström +
Date début23 janvier 1980 +
Date fin31 mars 1980 +
Espace d'expositionGaleries contemporaines +
Geolocalisation59° 19' 46" N, 18° 4' 7" ELatitude : 59.3294444444
Longitude : 18.0686111111
+ et 51° 55' 28" N, 4° 28' 40" ELatitude : 51.9244444444
Longitude : 4.47777777778
+
Lieux d'itinéranceModerna Museet +, Museum Boymans-van Beuningen +, Guggenheim, Bilbao, Espagne (itinérance éventuelle) + et Wallraf-Richart, Cologne, Allemagne (itinérance éventuelle) +
Nombre de visiteurs169 507 +
Service initiateurMNAM +
Type d'expositionexposition rétrospective + et hommage +