Takis, long mur magnétique

De catalogue raisonné des expositions
Aller à : navigation, rechercher
Fiche signalétique
Titre exact Takis, "Long mur magnétique" (1985)
Autre titre
Date d'ouverture 1985/12/03
Date de clôture
Type(s) d'exposition exposition monographique, installation
Espace(s) d'exposition Galeries contemporaines
Commissaire(s) d'exposition commissaire(s) à identifier
Service(s) initiateur(s) MNAM
Affiche
©MNAM-CCI, Centre Pompidou


Présentation de l'exposition

Description

COMMANDE DU CENTRE GEORGES POMPIDOU POUR LA FAÇADE EXTÉRIEURE DES GALERIES CONTEMPORAINES DU MUSÉE NATIONAL D'ART MODERNE

Takis, né à Athènes en 1925, est connu pour l'usage qu'il a fait du magnétisme et de ses effets magiques dans la sculpture . Qu'il s'agisse d'objets ou d'installations monumentales (on se souvient du grand espace musical présenté dans le Forum du Centre Georges Pompidou en 1981), il sait s'emparer d'un espace et y apporter une réponse spécifique. [...] Takis a ainsi tout spécialement conçu un immense mur magnétique - le plus grand qu'il ait jamais réalisé - où la disposition des éléments est rythmée par les vitres de la façade . Très graphique et jouant avec le contraste de ces éléments métalliques suspendus dans l'espace face au mur blanc, cette oeuvre est en légère et constante vibration.[1]

Genèse du projet

La nouvelle architecture des Galeries contemporaines permet de présenter des oeuvres "en vitrine" directement au niveau de la rue. Après l'oeuvre de Mario Merz Crocodile de Fibonacci accrochée à l'ouverture en mai 1985 le Musée a sollicité plusieurs artistes pour imaginer des installations sur cette surface longue de 80 mètres. [...] Ce projet s'inscrit dans une politique sur laquelle le Musée national d'art moderne a toujours insisté, qui consiste à proposer aux artistes la réalisation d'oeuvres inédites créées pour des lieux, souvent d'une ampleur exceptionnelle, qu'offre le Centre Pompidou . Cette politique peut maintenant s'affirmer dans le cadre même des Galeries contemporaines dont la vocation est de rendre compte des courants les plus divers de la création.[2]







Vues de l'exposition (sélection)





Organisation

Equipe


Partenaires


Itinérances



Budget




Expôts


Artistes et oeuvres exposés

Takis


Documents exposés


Autres objets exposés


Public et médiation






Manifestations en relation



Production éditoriale et supports de communication

REYSS (MARTINE) / BOUISSET (MAITE) / MARTIN (CLAUDE) / VAN DEREN COKE, "Expositions des Galeries contemporaines du 4 décembre 1985 au 10 février 1986 : 3/ Valerio Adami / Tony Oursler / La photographie californienne de 1945 à 1980". présentation du 4 décembre 1985 au 10 février 1986, éd. CNACGP / CENTRE GEORGES POMPIDOU (1985). [PETITE PUBLICATION] Localisation : Archives du Centre Pompidou (ISBN 2-85850-355-9)
"Valério Adami : retrospective", "Tony Oursler, installation vidéo Sphères d'influence", "La photographie californienne 1945-1980", "Takis, long mur magnétique", éd. CENTRE GEORGES POMPIDOU (1985). [DOSSIER DE PRESSE] Localisation : Archives du Centre Pompidou sous la cote DP 1996005. Voir la ressource en ligne
WIDMER (JEAN) / VISUEL DESIGN JW, Galeries contemporaines, Valerio Adami, rétrospective Tony Oursler, la photographie californienne, éd. CENTRE GEORGES POMPIDOU (1985). [AFFICHE] Localisation : Archives du Centre Pompidou sous la cote AF 9500208.


Archives, sources primaires


Bibliographie



Notes

  1. Texte extrait du communiqué de presse, cote archives DP 1996005
  2. Texte extrait du communiqué de presse, cote archives DP 1996005